French flag United Kingdom flag



Origine de la statue de la Liberté


Glatigny, le 21 avril 1865

L'aventure de la statue de la liberté commence en France le 21 avril 1865, plus exactement à Glatigny, une commune du département de la Moselle à douze kilomètres au Nord-Est de Metz. Ce village abritait à cette époque une maison de campagne, grande demeure bourgeoise, appartenant à Edouard de Laboulaye. Cet illustre politicien de son temps était professeur au Collège de France, et il jouissait d'un certain poids au centre de l'échiquier politique français. Il attirait à lui à la fois des républicains, des socialistes, des conservateurs et même des royalistes, c'est dire si l'étendue de ses compétences était grande pour rallier sous sa coupe de tels personnages.

L'Egypte éclairant le Monde

L'Egypte éclairant le Monde

Il faut dire, comme indiqué plus loin, que Napoléon III l'aida grandement. Laboulaye était féru d'histoire américaine, son principal livre, en tant qu'auteur, était une histoire des Etats-Unis en trois volumes. En ce jour de printemps 1865 il avait convié quelques amis à un repas pour célébrer l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis. L'histoire leur fit célébrer, hélas, la mémoire du président américain Lincoln qui venait tout juste de se faire assassiner, six jours auparavant. Ce drame a été très mal vécu par les républicains Français. En effet, les républicains sont par définition contre l'esclavage, or aux Etats-Unis c'est Lincoln qui l'a aboli. Ils voient aussi en lui le sauveur de l'union des Etats-Unis, puisqu'il réussit à fédérer le Nord du Sud, pourtant déchirés par une guerre civile de 5 ans. Qui plus est un des adversaires de Lincoln était leur ennemi politique, Napoléon III, qui soutenait les états du Sud anti-abolitionnistes pour de sombres raisons d'envahissement du Mexique. Les convives étaient eux aussi républicains et avaient tous le même penchant américanophile que leur hôte. Parmi eux, Hippolyte de Tocqueville, Oscar de Lafayette, Charles de Rémusat (lié par alliance aux Lafayette) et Auguste Bartholdi, un jeune sculpteur. Tous avaient des liens avec les Etats-Unis, les Lafayette descendants directement du personnage historique que l'on connait bien en France. Au cours de ce repas Edouard de Laboulaye fit un discours d'une rare verve qui subjugua l'assistance, discours durant lequel il proposa l'idée de la construction d'une statue gigantesque à offrir aux Américains pour sceller l'amitié entre les deux pays. Cette proposition n'était probablement pas anodine car il devait bien savoir que le jeune Bartholdi avait dans ses cartons un projet similaire tout prêt qui avait été refusé par le Khédive d'Egypte, auquel il proposait de réaliser une statue colossale nommée "L'Orient éclairant le Monde" et ressemblant étrangement à l'actuelle statue de la Liberté. C'est donc armé de cette idée que Laboulaye fit sa proposition qui enthousiasma l'assistance. Cette statue avait un autre avantage, vu de France et à cette époque : Elle pourrait montrer le génie Français à la face du Monde. Mais c'est avant tout une œuvre politique qui devait être mis en place.


Le contexte

La portée de ce choix était bien plus grande que ce que l'on pouvait pressentir à l'époque. En effet, la France est en train de perdre son régime monarchique autoritaire qui agglutinait contre lui les forces vives de la Nation, c'est d'ailleurs la raison du rapprochement politique des invités de Laboulaye : Différents politiquement, mais unis pour contrecarrer le gouvernement de Napoléon III. La pauvre deuxième république est bien faible, et la guerre prussienne précipitera sa chute quelques années plus tard. Isolé politiquement, le pays se cherche un avenir et se tourne naturellement vers une nouvelle nation, jeune, dont la population jouit d'une grande Liberté de parole en regard de ce qui se pratique à ce moment en France. Face à elle les Etats-Unis sortent d'une guerre civile de cinq ans, connue sous le nom de guerre de sécession (1861-1865). Le pays est à réunifier, et toutes les idées sont les bienvenues. Le projet de cette statue est alors une chance pour les deux pays, qui vont se dépasser pour parvenir à la créer. Dans chaque pays les besoins financiers sont importants, et seule une union des forces vives permit d'assurer ce financement, aussi bien en France qu'aux Etats-Unis.

L'idée de Laboulaye est de construire un symbole de la Liberté pour mettre en avant le manque de Liberté en France. Pour ça, Laboulaye choisit de construire une statue aux Etats-Unis, un pays qu'il connait bien et qui représente pour lui le pays de la Liberté. Lorsque cette idée est émise, en 1865, il n'est pas encore question d'un quelconque monument à l'amitié franco-américaine. Cette notion arrivera plus tard, en 1871, lorsque Bartholdi se rendra aux Etats-Unis pour choisir l'emplacement de la future statue et en profitera pour tisser des liens avec des américains qui soutiendraient son initiative. En fait, les américains ne voyaient pas l'intérêt d'une telle statue sur leur territoire, ils n'avaient rien demandé et ne voulaient pas payer pour elle. Pour passer outre ce blocage, Bartholdi transforma sa statue en don de la France aux Etats-Unis, et c'est à partir de ce jour que les américains adhérèrent lentement au projet et finirent par faire les travaux nécessaires à son érection.

Voir aussi : Histoire de la statue de la Liberté



Copyright 2013 - 2017 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. Ce site Internet est un site privé, non officiel, issu du travail de compilation des oeuvres de différents auteurs. Autres sites Internet du même auteur dans d'autres domaines : Marguerite Duras, Les Pyrénées Catalanes.






Google+